Malgré toutes les épreuves et les aléas d'une vie allant des cours les plus prestigieuses aux hôtels les plus sordides, Mozart gardera l'inventivité, l'éclat et la brillance du génie. Ce compositeur prolifique qui aura créé plus de 450 œuvres dans ses vingt et une premières années de vie marquera l'art de la scène pour toujours en composant douze opéras qui sont pour la plupart des œuvres intemporelles où le mythe est sublimé par sa créativité musicale. Comme Shakespeare, il sait lier dans une seule oeuvre tour à tour le drame et la comédie, le fantastique et le réel, les cours des princes et les estaminets. Ses compositions religieuses et profanes, messes, symphonies, sonates, concertos, pièces pour divers instruments, pullulent d'inventions musicales créant et imposant le style Mozartien.

Don Giovanni
Cosi Fan Tutte

Wolgang Amadeus Mozart est né à Salzbourg, en Autriche en 1756, dans une famille de musiciens. Il suit dès l'âge de quatre ans les enseignements de son père Léopold, violoniste et compositeur de renom. Il se révèle rapidement comme un virtuose du clavecin et de l'orgue. Dès l'âge de cinq ans, il entreprend une tournée à travers toute l'Europe avec son père et sa sœur, elle aussi virtuose. Il connaît alors le triomphe et les honneurs, à l'âge de quatorze ans il sera nommé par le pape éperon d'or et académicien à Bologne. Sa vie de star ne sera pas qu'un chemin de gloire noyé dans la "jet set " de l'époque. Après un bref séjour à Salzbourg il repart avec sa mère vers Paris pour tenter de s'établir et de gagner quelque argent. Ce voyage fut un désastre, Mozart ruiné par deux ans de tribulations perd sa mère en quelques jours dans une chambre d'hôtel modeste. Après un nouveau court séjour à la recherche de ses racines dans sa ville de naissance, Salzbourg, il part pour Vienne. C'est là qu'il épouse sans amour Constanze Weber. Le couple reste uni malgré les infidélités réciproques et les dettes. Mozart crée des opéras bouffes qui rencontrent un succès très limité, car la mode de l'époque est à l'opéra sérieux italien (opera seria). Quelques œuvres tiennent cependant l'affiche plusieurs mois et lui permettent de survivre endetté avec l'aide de quelques rares amis.
En 1787 Mozart est marqué par la mort de son père, harcelé par les dettes, usé par le travail. Cette longue décrépitude morale et physique le mènera sur le chemin de la mort. Quatre ans plus tard, il s'éteint, terrassé par la maladie, peut-être la tuberculose, après qu'un mystérieux visiteur lui ai commandé un requiem qu'il n'achèvera jamais. Mozart mort, est accompagné vers sa dernière demeure par quelques amis. Comme une illustration au destin hors norme de cet homme, ils seront dispersés le long du chemin par une tempête de neige et les fossoyeurs restés seuls jetteront le corps dans une fosse commune dont on ne connaîtra jamais l'emplacement.

Chronologie des opéras de Mozart

1768 Bastien Bastienne inspiré d'une œuvre de JJ Rousseau
1768La Finta Semplice d'après Goldoni
1770 Mithridate, roi du pont
1772 Lucio Silla
1775 La Finta Gardiniera
1781 Idoménée
1782 l'Enlèvement au Sérail
1785 Les Noces de Figaro
1788 Don Giovanni
1789 Cosi Fan Tutte
1791 La Flûte Enchantée
1791 La Clémence de Titus

PETIT RESUME DE LA VIE DE MOZART

MOZART
un génie
hors norme

L'Opera de chambre